( 23 octobre, 2010 )

Cinq mois dans les Andes

23 octobre 2010, environ deux semaines avant le départ.

     Deux semaines, c’est à peu près le temps qu’il me reste à passer en Normandie, avant de prendre l’avion pour l’Amérique du Sud (départ le 11 novembre, pour Buenos Aires). Un an avant j’arrive sur Chambéry, ce sera pour moi l’occasion de découvrir un nouveau cadre de vie et confirmer par ailleurs ce désir de rester en montagne.

L’Amérique du Sud avec sa Cordillère des Andes, des noms à faire rêver pour les personnes en quête d’aventure et de dépaysement. Pour certains, il ne s’agit là que d’un pays parmi tant d’autres; et pourtant, tout laisse à croire que ce voyage de cinq mois à longer cette barre montagneuse sera rempli de surprises et de merveilleuses rencontres.

Deux semaines ça peut parfois paraître long, mais là, ce n’est pas le cas. Un mélange de stress et d’excitation se profile en moi. C’est l’excitation du nouveau départ, en route vers d’autres cultures, d’autres visages, un autre relief, un autre climat… Mais pourquoi ce stress alors?? Tout simplement parce que ce voyage sera mon premier de grande envergure. En gros, c’est sac au dos, un t-shirt de rechange et une tente pour maison pendant ces cinq mois, un peu à l’arrache en fait.                                                                                                                                                                                                               Deux semaines, c’est peu pour passer quelques bons moments avec les personnes qui nous sont chers, revoir de vieilles connaissances. A cela il faut ajouter la préparation du voyage, apprendre l’espagnol aussi. En voilà un idée, je pars là où les gens parlent espagnol et moi, ben j’en parle pas un mot!!! (en mode touriste me dirons certains).

Ce voyage, je ne le ferais pas tout seul, je rejoins Romain qui lui est arrivé en Bolivie un mois plus tôt. Chacun ses impératifs, on prend l’habitude de partir en décalage lorsque l’on décide d’aller errer à l’étranger. On se rejoindra donc normalement à Oruro (ville au sud de La Paz) vers le 15 novembre si tout va bien. C’est vrai que sans téléphone, c’est un peu la galère pour communiquer!!! Mais il s’agit là de laisser de côté son petit traintrain quotidien, ne prendre et vivre qu’avec le strict minimum pour pouvoir savourer la magie du voyage.

Ce sera alors le début d’une belle aventure, qui n’est qu’une suite logique dans cette quête de voyage, de curiosité et d’épanouissement.

Publié dans par
(1) Commentaire

1 Commentaire à “ Cinq mois dans les Andes ” »

  1. Romu dit :

    En tout cas grand ton mini récit me fait rêver ! on lit, on ferme les yeux, et on s’y croit ! c’est top ! continue d’écrire comme sa et de nous faire vivre ton périple !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|